Pages Menu
Rss

Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page

Categories Menu

Publié par le 20 Juin, 2017 dans Partir France | 0 commentaire

Une semaine sur l’Ile de beauté

« Souvent conquise, jamais soumise », telle est la devise du peuple corse. Pour comprendre davantage cette notion d’insurrection, prenons le maquis ajaccien !

Après avoir traversé la Méditerranée de nuit à bord d’un ferry, les pinzuti (autrement dit les Français du continent) arrivent à l’aube sur l’Ile de beauté. Ni une, ni deux, chacun est pressé d’en prendre plein les yeux, et le spectacle ne se fait pas attendre : les premiers rayons de soleil balayent la mer encore calme et la végétation environnante.

Besoin de services complémentaires pour parfaire votre voyage ? faites donc un tour dans notre Boutique – services !

On chausse nos bottes de sept lieues pour partir en direction de la côte ouest, vers les Calanques de Piana, l’un des plus beaux sites corses. Inscrites au patrimoine mondial depuis 1983, ces falaises de granit rouge changent de couleur au fil des heures.

Une balade accessible à tous, qui pourra se poursuivre par une randonnée le long du sentier des Muletiers. Si les moins sportifs préfèreront prendre tranquillement la route des Sanguinaires, située dans le Golfe d’Ajaccio, dans l’espoir de lézarder sur l’une des nombreuses plages avoisinant, d’autres se hâteront plus au nord, dans les terres, pour découvrir le parc de tortues A Cupulatta, les superbes gorges de Prunelli et le lac de Tolla accessible en via ferrata, sans oublier d’admirer la vallée de Gravona.

Enfin, les plus téméraires décideront de partir en vadrouille plus au sud, à Porticcio, à Propriano – charmante petite station balnéaire – àSartene, voire même de pousser jusqu’à Bonifacio, ou d’embrasser les Iles Lavezzi.

Vous aussi vous voulez partir en Corse ? Alors cliquez ici pour recevoir des propositions et prix de nos agences expertes partenaires.

Toutefois, touristes non chevronnés, prenez garde : si, sur la carte, les communes corses vous paraissent proches les unes des autres, il est important de ne pas sous-estimer les distances qui les séparent, car les petites routes corses sont très sinueuses.  Ainsi, prévoyez plusieurs heures de route entre chaque agglomération, et un bon anti-vomitif pour les estomacs sensibles aux virages !

Entre deux escales quotidiennes, les férus d’Histoire iront visiter à Ajaccio l’ancienne demeure de Napoléon Bonaparte ou encore le musée Fesch, avant de se baigner jusqu’à pas d’heures dans les eaux turquoise de l’île.

Le soir venu, qu’il est bon de se détendre autour d’un verre au bar à tapas Le Vino Del Diablo, en plein centre ajaccien ! Et si vous avez la chance d’être en Corse le jour de la Fête de la musique, vos oreilles vous remercieront toute votre vie ! Au programme : plusieurs orchestres qui cheminent dans toute la ville ainsi que des polyphonies corses à chaque coin de rue. Décor paradisiaque, nature indomptable et farniente : Magnifique Ile de beauté, nous sommes à tes pieds !

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *