Pages Menu
Rss

Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page

Categories Menu

Publié par le 22 Juin, 2018 dans Partir Voyager | 0 commentaire

S’héberger et se restaurer à Madagascar

S’héberger et se restaurer à Madagascar

Les touristes qui comptent découvrir Madagascar pour les vacances n’auront pas de souci à se faire quant à l’hébergement, car le territoire est doté de plusieurs infrastructures qui pourront les accueillir. Parmi les types de logement présent sur la Grande île, il y a notamment les campings. Ces derniers sont souvent installés dans les parcs et les réserves du pays. À part cela, on note aussi les hôtels de charme qui sont présents un peu partout à travers l’île. Il ne faut pas aussi oublier les hôtels traditionnels, les chambres d’hôte ainsi que les lodges. Ces derniers se retrouvent, dans la majorité des cas, sur les côtes ou en pleine forêt. Ils conviennent généralement à tous les budgets et leurs conforts varient selon les propriétaires. En ce qui concerne les hôtels traditionnels, certains d’entre eux sont labellisés sous l’appellation « label vert ».

Les choses à savoir sur les restaurants à Madagascar

En ce qui concerne la restauration, les globe-trotters auront le choix entre de nombreux établissements. Ceux qui aiment la proximité et les aventures humaines pourront, par exemple, manger dans de petites gargotes. Ces dernières sont retrouvables dans presque toutes les régions de Madagascar. On y sert généralement des plats malgaches bon marché. Par ailleurs, les routards adeptes de la haute gastronomie auront aussi leur part de bonheur, car il existe plusieurs hôtels à Foulpointe qui propose des mets raffinés.À Antananarivo, à Diégo-Suarez, à Fianarantsoa, à Tuléar ou encore à Toamasina, on peut aussi commander des plats européens, asiatiques, malgaches, indiens, créoles, etc. Les prix conviennent à tous les budgets. Pour les recettes malgaches, on note souvent, le fameux « ravitoto » (feuilles de manioc pilées) qui est généralement accompagné de viande de porc ou de zébu. Sa texture et sa forme rappellent le pesto. À part ce plat, il y a également le Hen’ombyritra qui se prononce « henoumbritch ». Ce délice est en fait de la viande de zébu que l’on cuit à l’eau. La plupart du temps, il est accompagné du célèbre romavaza (à prononcer « roumazav »).

 

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *