Pages Menu
Rss

Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page

Categories Menu

Publié par le 17 Sep, 2018 dans Partir Voyager | 0 commentaire

Le récit de mon voyage dans les Pouilles.

Le récit de mon voyage dans les Pouilles.

L’année 2018 n’est pas de tout repos. Beaucoup de boulot, une actualité déprimante, un climat indigeste en hiver, la canicule l’été, les semaines passant, je n’avais qu’une envie. Partir le plus loin possible, et le plus vite possible. J’avais envie de trois choses : de l’authenticité, de la gastronomie, et des beaux paysages. Mon choix s’est porté sur les Pouilles, sur conseils d’amis et quelques photos glanées sur le web. Je ne l’ai pas regretté.

Après un long voyage en bus, en passant par Turin, nous voici enfin dans les Pouilles. Les Pouilles, c’est une région située dans la botte, l’extrémité sud de l’Italie, dont Bari est la capitale de région. Les Pouilles longent le littoral, coincés entre deux mers, l’Adriatique et la Méditerannée. Région la plus pauvre d’Italie, les Pouilles sont prisés par les italiens avant tout. Mais vous croiserez peu de touristes français. Exit Lyon, Paris et ses soirées, bienvenue dans le calme des Pouilles.

Nous avions décidé de louer une voiture et de partir visiter la région pendant 9 jours, en combinant des réservations sur Airbnb et Hotels.com pour les Guest houses. Et niveau logement, nous avons été servi. On a pu dormir dans un trulli à Alborebello – petite maison authentique datant d’il y a deux millénaires sortant tout droit d’un conte de fées – , dans une vieille bâtisse italienne chez l’habitant autour de Lecce, ou encore dans de petits appartements au détour d’une ruelle de Martina Franca, la capitale de la gastronomie des Pouilles.

Car ici, on mange local. Ne cherchez pas de Parmigiana ou d’escalopes milanaises, dans les Pouilles, on dine dans de petites osterias et on fait confiance au chef les yeux fermés. On mange des orecchiette, ces petites pattes en forme d’oreilles qui font le charme des Pouilles, mais aussi de la buratta, ou encore les pâtes aux moules de Tarente.

Côté plage, vous serez enchanté par la pureté de l’eau dans les Pouilles. En aout, la mer affiche 30 degrés en moyenne coté Adriatique. Laissez vous porter par le bleu de l’eau aux Iles Trimiti, allez vous promener et vous baigner dans l’une des nombreuses et belles réserve naturelle qu’abrite les Pouilles, avec une plage en sable fin peu fréquentée, et une eau turquoise et totalement pure. Coté plage, on s’est aventuré du côté de Torre del Orso, sans doute l’une des plus belles plages d’Italie.

Si vous aimez le patrimoine, le littoral des Pouilles, peu bétonné, regorge de petits ports aux remparts encore intactes tous plus authentiques les uns que les autres. Monopoli, Trani, Otranto ou Poligno A Mare sont les destinations à faire absolument.

 

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *