Pages Menu
Rss

Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page

Categories Menu

Publié par le 26 Mar, 2018 dans Partir Voyager | 0 commentaire

Yoga et trekking au Népal

Retraite spirituelle dans la vallée de Katmandou

« Le paradis est un mythe, le Népal est réel » dit-on. Avec des treks parmi les plus beaux au monde, allier yoga et randonnée prend tout son sens pour le voyageur qui souhaite s’aventurer sur ces terres hors du temps tout en s’explorant lui-même. La vallée de Katmandou offre un cadre magnifique pour se ressourcer au calme avec la vue sur les monts enneigés de l’Himalaya et des randonnées accessibles à tous en quelques jours. Un voyage purifiant pour le corps et l’esprit présenté par Kissline Mai, professeur de yoga à Orezen.

 

Entre ciel et terre à Chisapani (2300 m)

Les crêtes qui entourent la vallée de Katmandou sont les premières marches qui donnent accès au paradis. Chisapani offre une vue saisissante avec le panorama grandiose de l’Himalaya et ses cimes sur lequel se plante le décor infernal des immeubles arrachés de la terre par le séisme de 2015. A une heure de la capitale, cette randonnée démarre à Sundarijal. Il faut compter environ 4-5 heures d’ascension à travers les fermes népalaises en passant par la jungle avant d’arriver dans le parc national de Shivapuri. Là le voyageur peut se poser et réaliser à quel point notre monde est beau, à la fois infini et éphémère. Entre les cieux et le chaos, une séance de yoga pour libérer l’esprit des tourbillons mentaux et étirer tous les muscles bien raides après une journée de marche. Et pour terminer, rien de tel que de savourer un dal bhat, plat traditionnel népalais à base de soupe de lentilles, de riz et de légumes locaux savoureux préparés avec le sourire par les hôtes népalais.

Salutation au soleil à Nagarkot (2200 m)

Nagarkot est recommandé pour son lever et coucher de soleil semblable à une goutte d’or dans un océan de nuages. Pratiquer quelques salutations au soleil avec cette vue imprenable est un pur bonheur. Avant, la randonnée depuis Chisapani se mérite avec 7-8 heures de marche en fonction des chemins empruntés mais que de trésors devant lesquels s’émerveiller. Entre les rhododendrons du parc national de Shivapuri, les randonneurs montent et descendent sans fin sur la queue serpentée de ce que les népalais appellent des « collines » pourtant géantes et leurs terrasses agricoles verdoyantes embrasées de lumière. Sur cette route céleste, les népalais enseignent à qui souhaitent voir et entendre la félicité et le contentement simple en commençant toujours par un « Namaste » accompagné d’un sourire rayonnant.

 

Le jardin des délices vers Dhulikhel (1380 m)

Le yoga nous enseigne à contrôler nos sens. La route vers Dhulikhel est un bel entraînement de 5-7 heures. A travers les campagnes népalaises, l’expédition se transforme en jardin des délices avec les arbres à « aiselu » nectar d’immortalité ou encore les fleurs de rhododendron multicolores. Champs de fleurs à moutarde, maïs, pommes de terre, orangers… Tous les parfums deviennent enivrants. Chaque inspiration et expiration prise consciemment restera gravée en mémoire. Et si Dhulikhel est une grande ville, ses jardins aux milles senteurs tels que celui du Himalayan Horizon permet de se poser au calme pour un cours de yoga purifiant avec des exercices de pranayama pour réguler son souffle ou encore des kriyas pour nettoyer son corps.

L’ascension spirituelle vers Namo Buddha (1774 m)

 

Qu’est ce que la libération ? Le Népal nous enseigne avec sagesse le chemin vers le nirvana. L’ascension vers le monastère Thrangu Tashi Yangtse en l’honneur du Bouddha Siddharta Gautama né au Népal se fait avec des milliers de Om Mane Padme Hum et drapeaux de prières qui s’élèvent sur plusieurs kilomètres sur tout un flanc de montagne. Il faut compter 3-4 heures de marche de Dhulikhel pour s’y rendre. Au sommet, l’atmosphère spirituelle est forte et idéale pour une séance de méditation et de yoga puissante.

L’Eden de Bhaltali (1750 m)

La vallée de Bhaltali, un paradis sur terre où nature, hommes et animaux semblent hors du temps. Depuis Namo Buddha, la randonnée est agréable et dure environ 4-5 heures. A l’ombre des grands pins, elle se constitue essentiellement de descentes jusqu’à trois grands ponts à traverser. C’est là que le voyageur sait avec euphorie qu’il est arrivé à destination. Les collines sont verdoyantes, l’eau coule en douceur tandis que les humains travaillent la terre tout en respectant la nature. La dernière montée vers le Balthali eco Hill resort est une magnifique promenade. Au sommet, on embrasse un immense horizon heureux de vivre ce moment présent, connecté à soi, aux autres et à la planète. Une séance de yoga nidra sera appréciée.

Chisapani, Nagakot, Dhulikhel, Namo Buddha, Balthali… cinq étapes dans la vallée de Katmandou qui peuvent se faire entre cinq à sept jours pour un voyage yoga et trekking inoubliable qui laissera des traces sur l’âme. Les amoureux de la marche connaissent ce sentiment. Lorsqu’on marche des heures et des heures, que c’est difficile mais qu’on fait de son mieux pour continuer d’avancer, quand on devient un corps et un esprit uni, quand on se libère… c’est ça le yoga ! Si le paradis existe, le Népal est sans doute la destination qui s’en rapproche le plus avec ses paysages à contempler, ces montagnes grandioses figurant parmi les plus hautes au monde et toutes les perspectives naturelles et culturelles que le pays offre aux yeux des voyageurs. Mais le pays s’ouvre depuis peu alors il est important de rappeler l’enjeu du tourisme responsable pour préserver ce lieu.

 

Infos : le voyage yoga et trekking a été organisé avec l’aide de Nepal Hiking Pvt. Ltd. Ceux qui souhaitent poursuivre plus loin, plus haut… pourront être bien accompagnés par des guides professionnels et professeurs de yoga expérimentés.

 

Kissline Mai, professeur de yoga à Orezen.

 

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *