Pages Menu
Rss

Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page

Categories Menu

Publié par le 18 Oct, 2017 dans Partir Maroc | 0 commentaire

Quels sont les dangers qui entourent le trekking, au Maroc ou ailleurs ?

Quels sont les dangers qui entourent le trekking, au Maroc ou ailleurs ?

Il est vrai que le trekking au Maroc ou la randonnée sont des activités qui présentent de nombreux avantages, surtout sur le plan cardiovasculaire et des muscles. Avec la pratique, les randonneurs s’essoufflent beaucoup moins vite et fortifient leurs jambes. Toutefois l’absence de technicité dans le trekking n’implique pas que l’activité soit facile, ce n’est qu’une apparence. Dans la nature vraie, l’endroit où les randonnées sont pratiquées, le danger peut surgir à n’importe quel moment. En fonction du type de lieu, on retrouve des dangers différents. En montagne, vous risquez d’être victime d’ampoules aux pieds. Pour éviter d’en souffrir, il faut lacer vos chaussures de telle sorte que vos pieds ne bougent pas dans à l’intérieur des chaussures. De plus déplacez-vous avec des sparadraps ou encore des Comptée qui maintiendront vos pieds dans un certain confort. En montagne les faibles températures et le mal aigu des montagnes sont vos ennemis.

Les températures trop basses peuvent entraîner une hypothermie et même parfois des engelures qui peuvent se transformer en gangrène si on ne fait pas attention. Le mal aigu des montagnes quant à lui peut intervenir au-delà de 3 500 m. Lorsque cela vous arrive, vous pouvez vous servir du Diamox qui soulage les symptômes même si ces derniers persistent parfois. Les symptômes les plus courants sont les nausées, la perte d’appétit et les migraines. Si ça empire, le mieux est de redescendre pour éviter d’avoir un œdème pulmonaire ou cérébral qui est une cause de décès. Lors d’un trekking au Maroc avec Aventure Berbere http://www.aventure-berbere.com/types/rando-trekking/, les températures n’atteignent pas souvent ces niveaux, les risques encourus à ce niveau sont moins élevés.

Par contre, lors d’un trekking au Maroc, vous pouvez décider de vous rendre dans le désert, là-bas aussi vous courez quelques risques. Vous ne devez pas vous y rendre sans vous être assuré d’avoir la bonne quantité d’eau avec vous. Le mieux est d’avoir un guide qui saura vous donner les bons conseils sur les points de ravitaillement aussi. Pour votre information, certains cactus sont gorgés d’eau. Ne buvez pas l’eau des oasis sans la filtrer un peu, puisque les chameaux boivent également dans ces points. Dans les conditions de trekking, vous pouvez vous servir de pastilles de chlore, à raison d’un comprimé par litre. Ce processus peut prendre 30 minutes à 1 heure. Le soleil pouvant vous causer des maux, emportez une casquette afin de vous en protéger. Le chech protège encore mieux.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *